JANVIER

Publié le par Guilaine

Bonjour et bonne année à tous pour commencer.
Je l'ai déjà fait via le cahier de liaison mais je réitère la formule.
Quoi de neuf en ce mois de janvier?
Et bien nous avons eu pour le moment deux nouvelles arrivées ce qui porte notre effectif à 28:
Ce sont AIMY et ELYNE. Et nous attendons pour bientôt une nouvelle copine.

Nous avons pour le moment fêter 4 anniversaires mais d'autres sont encore à venir.
 BON ANNIVERSAIRE
ZIA qui a 4 ans
MAEVA qui a 6 ans
AIMY qui a 5 ans
JIMMY qui a 5 ans
Nous allons la semaine prochaine faire la fête de la galette traditionnelle avec la classe de CP/ CE1 , plus exactement vendredi 22 janvier.
La première rencontre USEP se profile puisque nous nous rendons mardi 26 janvier pour la matinée et le repas de midi à Fabrezan.
Photos de nos activités à venir...

Commenter cet article

daumesnil 09/08/2011 09:06


bonjour Madame, tombée par hasard sur votre blog, je me vois navrée de la pauvreté du langage d'une institutrice.Lorsque j'ai passé les concours du capes et de l'agrégation de lettres, il nous
était interdit, sous peine d'élimination, d'utiliser la langue familière, et 'on' pronom indéfini singulier que je sache, avec 'nous' pronom 1ère personne du pluriel; cela l'est toujours au bac, et
à l'écrit, et à l'oral.Comment pouvons-nous lutter, nous autres professeurs de lycée, contre une imprégnation de la langue approximative dès le plus jeune âge? n'est-il pas de votre devoir de
former à la langue française, un patrimoine ouvert à tous? c'est déjà du mépris inconscient certes, mais présent tout de même, à l'égard de ces jeunes esprits. De même, l'emploi de copine,
autrefois terriblement vulgaire, comme de rigoler, bien pire encore à la place de rire, montre le défaut inquiétant du souci de la beauté, qu'il est de votre devoir de montrer.Voilà des cerveaux,
déjà imprégnés de malpropreté linguistique, prêts à toutes les défaites; enseigner, ce n'est pas laisser dans sa mouise, mais élever, comme le dit si bien le mot élèves...